Un accord sur le streaming pour septembre ?

Publié le Publié dans Presse

4bb432_2ba018ea53eb4cfd9fdb0f595cad601eNomination de Marc Schwartz comme médiateur par le ministère de la Culture.

La nomination de Marc Schwartz par la Ministre de la culture Fleur Pellerin est un bon signal pour les artistes de la musique, puisque cela montre que le Ministère a pris en compte l’une des préconisations du rapport de Mr Phéline : une plus grande transparence devrait conduire à un meilleur partage de la valeur au sein de la filière musicale.

Nous avons l’espoir que cette médiation ne soit pas une énième tentative de statu-quo ou de recul pour mieux « ne pas sauter » . Après déjà trois missions en trois ans (Hoog, Lescure et Phéline), nous regrettons que le ministère n’ait toujours pas agit en conséquences. Nous attendons toujours les manifestations tangibles de son soutien aux artistes, ainsi qu’une refonte de l’écosystème de la musique profitable à tous les acteurs.

Si les différents protagonistes de l’écosystème de la musique refusaient tout compromis et faisaient échouer la médiation de Mr Schwartz, alors nous attendrions que la loi Création, architecture et patrimoine prenne à bras le corps son rôle de garant de l’intérêt général.

En tant que créateurs et interprètes d’une œuvre qui génère une richesse partagée entre tous ceux qui travaillent à son exploitation, nous méritons et exigeons : une plus grande transparence dans les modalités de calcul de nos revenus (royautés, droits voisin, droits d’auteur) et un meilleur encadrement de nos contrats, notamment en ce qui concerne la pratique et le calcul des abattements ou encore l’affichage du nombre de streams par titres.
une redistribution équitable de la valeur de nos œuvres, en prenant notamment en compte, dans le calcul de l’assiette des revenus de l’artiste, des minimum garantis que les Majors perçoivent, ainsi que tous revenus obtenus directement ou indirectement en échange de l’éxploitation de leurs catalogues (droits d’accès, dividendes etc… )
La reconnaissance de l’évolution de l’artiste et de son adaptation au siècle numérique.

La Gam